Le broyage des déchets verts sur GrandAngoulême

Dans sa volonté de réduction des déchets et notamment des déchets verts traités par la collectivité, GrandAngoulême fait la promotion du broyage des déchets végétaux à domicile afin de limiter entre autre, les allers-retours en déchèterie.

Un broyeur permet de réduire selon les modèles de 4 à 6 fois le volume de branches et autres haies.

exemple modèle de broyeur
broyeur professionnel

2 solutions pour faire broyer vos déchets végétaux :

  1. Demander l’intervention de l’association « Jardiniers Charentais » (moyennant le prix d’une adhésion annuelle de 20 euros.
  2. Se déplacer sur les aires communales de dépôts de branchage indiqués sur la carte ci-dessous.

Pour rappel , une fois broyées, les branches peuvent être utilisées de deux façons :

  • pour le paillage
  • pour le compostage

1- Le paillage conserve la fraîcheur, en réduisant l’évaporation et protège des variations excessives de température. Il limite la pousse des herbes et se transforme en humus en se décomposant. A l’origine, il était effectué avec de la paille finement hachée.

Ces paillis apportent des nutriments à la terre et favorisent le développement des micro organismes.

Pour les plantes vivaces et les arbustes, paillez à la plantation et en hiver. Pour les plantes annuelles, paillez à la plantation ou lorsque les semis sont bien levés, après une pluie ou un arrosage.

L’épaisseur du paillis dépend des cultures. Il sera plus important, c’est évident, autour d’arbustes qu’autour de salades, qui ne restent pas longtemps en terre.

Avec le paillage, la terre est préservée des pluies, du vent, donc de l’érosion. Il protège les cultures de la sécheresse, lutte contre les mauvaises herbes, enrichit le sol.

Au pied des arbustes, le broyat donne des résultats extraordinaires. C’est le résultat du broyage des branches d’arbres et d’arbustes feuillus.

2- On peut  ajouter du broyat à son compost habituel (pelures de fruits et légumes, coquilles d’œuf, sachets de thé, feuilles, détritus de jardins etc…)

Il suffit de laisser reposer le broyat 6 mois à un an (soit en bac, soit en tas), et si les conditions sont bonnes, le produit final sera un riche terreau foncé, répandant une bonne odeur d’humus.

Tentez l’expérience, vous ne le regretterez pas. Cerise sur le gâteau, avec cette méthode, vos branchages deviennent vos engrais. Vous recyclez tout, ou presque ! Les tailles d’entretien des fruitiers, des rosiers et des arbustes…

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter le service Déchets Ménagers au N° Vert suivant :